Image default
A la une environnement

Réchauffement climatique : la Terre sera bientôt inhabitable pour l’Homme !

40 ans d’alerte sur le changement climatique n’auront finalement rien changé : le scénario du pire, celui du « business as usual » s’esquisse maintenant clairement avec des conséquences qui seront irréversibles pour l’humanité. Une nouvelle étude scientifique examine les différentes rétroactions qui conduiront probablement notre planète à devenir invivable pour l’humanité.

Rien n’y fait : ni les alertes scientifiques, ni les mobilisations citoyennes, ni les messages vus des milliards de fois sur les réseaux sociaux : nos civilisations restent prisonnières d’un modèle de développement destructeur qui n’a aucun avenir tandis que la très grande majorité des citoyens en restent les esclaves, plus ou moins consentants.

Les conséquences planétaires du réchauffement climatique en cours ont maintes fois été évoquées, sans véritablement susciter de décisions responsables et sérieuses. Et pourtant, il ne s’agira pas de vivre dans un monde un peu plus chaud (certains disent même plus agréable en se croyant déjà à la plage), mais sur une planète invivable pour l’humanité ! C’est la nouvelle alerte publiée dans le journal Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS).

Cette nouvelle étude internationale s’intéresse aux boucles de rétroactions positives ou conséquences en chaîne du réchauffement de notre planète induit par nos rejets massifs et continus de gaz à effet de serre. Ainsi, les auteurs examinent 10 rétroactions naturelles qui contribuent également à accentuer le phénomène de réchauffement :

les régions polaires voient le permafrost (ou pergélisol) fondre ;
la banquise, les glaciers de montagne et polaires disparaissent ;
la couverture neigeuse diminue ;
les puits naturels de carbone (océan, sols, végétation) sont de moins en moins efficaces ;
la plus grande forêt du monde, l’Amazonie dépérit ;
la forêt boréale dépérit également ;
la respiration bactérienne augmente et émet du méthane, un gaz à effet de serre ;
les hydrates de méthane piégés dans les fonds marins fondent…
Cet ensemble de conséquences risque de provoquer l’emballement du système terrestre, un effet « domino » qui va alors devenir incontrôlable jusqu’au point de rupture qui va faire basculer la Terre dans un nouvel état. Si celui-ci sera de nouveau stable à moyen terme, il sera radicalement différent des conditions propices qui ont bénéficié à l’émancipation de nos civilisations. Les températures sur Terre devraient alors augmenter en moyenne de 4 à 5°C, par rapport aux températures de l’ère pré-industrielle et le niveau de la mer gagner de 10 à 60 mètres par rapport à aujourd’hui… Notre planète ne sera alors plus aussi accueillante pour de nombreuses espèces dont les 9,6 milliards d’humains à venir.

Ce sénario effrayant n’est pas de la science-fiction mais bien celui qui nous attend alors que nos activités ont déjà profondément modifié notre support de vie au point que l’on parle aujourd’hui d’une nouvelle ère géologique : l’Anthropocène. Rappelons que la température moyenne mondiale a déjà augmenté de près de 1°C et continue de croître de 0,17°C par décennie.

Ramatoulaye Bah Avec Climate Impact Research

Related posts

Le cinq majeur de Macky pour un second mandat

ibromedias

Drame à Bignona : Un directeur d’école se suicide

admin

enlèvement et sacrifices des enfants ce qu’en dit le coran selon cheikh moussa ndour

ibromedias

Leave a Comment