Image default
International

Des escargots pour mesurer le niveau de de l’environnement

L’escargot évolue à l’interface entre le sol, les plantes et l’atmosphère, ce qui en fait le parfait témoin de la qualité de l’environnement.
Une cinquantaine de petits-gris s’apprêtent à passer un mois dans trois cylindres d’acier de 25 centimètres de haut et de diamètre, recouverts d’une grille, et posés à même le sol d’une prairie. Élevés au laboratoire CNRS Chrono-Environnement de l’Université de Besançon, les gastéropodes permettront aux chercheurs d’analyser la contamination des sites par divers polluants.
L’objectif est de mettre au point une norme internationale pour évaluer la pollution de l’environnement et la qualité des sols à l’aide d’escargots. « On voudrait faire un mode d’emploi de la méthode d’évaluation des risques environnementaux in situ pour qu’elle soit reproductible partout », explique Frédéric Gimbert, enseignant-chercheur en écotoxicologie à l’Université de Besançon.
Issa sare(pikineinfos)

Related posts

Afrique du Sud : Jacob Zuma cherche à se protéger de la justice

admin

Effondrement d’immeubles à Marseille : Plusieurs Sénégalais sauvés par le Magal de Touba

ibromedias

Zimbabwe : Robert Mugabe n’est plus dans le pays

admin

Leave a Comment